MAROT (Antoine Adolphe Marot, dit Gaston)


MAROT (Antoine Adolphe Marot, dit Gaston) 1837-1916

Marot.jpg

 

Biographie

Fils d’un marchand de vin, Marot étudie à Rochefort puis entre en février 1855 au commissariat de la Marine comme écrivain-auxiliaire attaché aux armements. Titularisé l’année suivante, il officie à l’Hôpital de la Marine puis revient à Rochefort en 1858 où il est détaché aux approvisionnements. Il démissionne en 1859 et devient clerc d’avoué à Paris, mais dès 1861 s’investit dans le vaudeville en présentant au Théâtre Beaumarchais, Les Amours de M. Peutimporte. Entre 1861 et 1909, il va ainsi produire plus d’une centaine de pièces et obtient un fort succès populaire.
En 1875, il est nommé directeur, avec Pourain, du théâtre de Cluny. En 1888, il écrit avec Edmond Rostand, alors jeune auteur inconnu le vaudeville Le Gant rouge qui s’avère un échec total.
Marot continue ensuite de produire de nombreuses pièces jugées inconsistantes, absurdes, légères ou de circonstances. Très fécond, on lui doit plus d’une centaine de pièces rédigées seul ou en collaboration notamment avec Louis Péricaud, Paul Siraudin, Jules Dornay, Léon Jonathan, Lucien Delormel, François Oswald, Alfred Poullion, Julien Deschamps, Henri Noellet, etc. et termine sa carrière en 1909 avec Les Aventures de Gavroche. Il tombe ensuite dans l’oubli.
Ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : théâtre du Château-d’eau, théâtre du Châtelet, théâtre de l’Ambigu etc. Il était Officier d’Académie.

Oeuvres

Théâtre

  • 1861 : Les Amours de monsieur Peutimporte
  • 1864 Roland, dit Cœur-de-veau avec Julien Deschamps
  • 1865 : Au feu ! avec Léon Taratte ; La Journée aux échéances avec Léon Taratte
  • 1866 : Le Mangeur de fer... à cheval !!! avec Julien Deschamps ; Le Retour du zouave ; La Charité avec Julien Deschamps
  • 1867 : Pan ! dans l’œil ! dîner de fin d’année avec Jules Dornay ; Le Trombone guérisseur avec Henry Buguet
  • 1868 : Le Capitaine Mistigris avec Jules Dornay
  • 1870 : V’la l’général avec Paul Siraudin ; Un Télégramme (opérette) avec Henry Buguet
  • 1871 : La Queue du chat avec Clairville
  • 1873 : Charlotte et Nicaise ; Aristophane à Paris avec Clairville ; Les Brigands par amour ; La Patte à Coco avec Clairville ; Les Trois Princesses
  • 1874 Le Poisson volant 
  • 1877 : Le Pont-Marie
  • 1878 : La Tache de sang ! (opérette) ; Une Tête de turc (opérette) avec Léon Jonathan ; Le Docteur Jackson avec Lucien Delormel
  • 1880 : La Tache de sang ; Les Boussigneul avec Édouard Philippe et Alfred Poullion
  • 1881 : Criminel malgré lui avec Édouard Philippe ; Casse-Museau avec Édouard Philippe, Louis Péricaud et Léon Marx
  • 1882 : La Fille-mère ; Kléber avec Édouard Philippe
  • 1883 : La Cour d’amour (opéra comique) avec Léon Jonathan ; On demande un quatorzième ! avec Édouard Philippe ; Clairon (opéra-comique) avec Élie Frébault et Édouard Philippe
  • 1884 : Un Mariage à la course ; Un Nuage dans un ciel bleu
  • 1885 : Les Français au Tonkin avec Louis Péricaud et Henri Noellet
  • 1886 : Aux filles de Gambrinus ; La Casquette au père Bugeaud avec Louis Clairian
  • 1887 : Augereau ou les volontaires de la République
  • 1889 : La Bande jaune avec François Oswald ; Jack l’éventreur avec Louis Péricaud ; La Perche avec Henri Chivot, Alfred Duru et Jules Prével
  • 1890 : La Petite Mionne
  • 1893 : La Mère la Victoire
  • 1894 : Le Prix du sang
  • 1895 : Le Train n° 6 ; Les Aventures de Thomas Plumepatte
  • 1897 : Les Héritiers Guichard
  • 1898 : La Goualeuse avec Alévy
  • 1900 : La Fille du sergot
  • 1902 : Le Drame de la rue Murillo avec Alévy
  • 1903 : Les Grandes Manœuvres... d’amour
  • 1904 : Le Rabiot ; Madame X... avec Ernest Depré
  • 1906 : Casse-museau
  • 1908 : Le Tour du monde à pied
  • 1909 : Les Aventures de Gavroche avec Victor Darlay