CAPELLE (Pierre Adolphe)

CAPELLE (Pierre Adolphe) 1775-1851

Capelle.jpg

 

Biographie

Fils d’un maître ès arts, il travaille d’abord dans une imprimerie avant de devenir libraire à Paris en 1798. En 1800, il est emprisonné deux mois à la prison du Temple pour avoir publié une vie de Marie-Antoinette. Breveté libraire le 1er octobre 1812, il est Inspecteur de la librairie de 1818 à 1830.
En 1806, avec Armand Gouffé, il ressuscite le défunt Caveau, célèbre goguette, en créant le Caveau moderne.
En 1811, il publie un recueil de timbres resté très longtemps célèbre : La clé du Caveau, à l’usage de tous les chansonniers français, des amateurs, auteurs, acteurs du vaudeville et de tous les amis de la chanson. Comptant 518 pages et 891 airs notés, il est appelé par les spécialistes La clé du Caveau ou : le recueil de Capelle.
Le Caveau moderne disparaît en 1817. En 1825, Capelle, sous la présidence de Désaugiers, fait à nouveau renaître le Caveau de ses cendres, chez le restaurateur Lemardelay, sous le titre de Réveil du Caveau. Cette tentative s’interrompe avec la mort de Désaugiers, qui en était l’âme, et qui disparaît le 11 août 1827.
Les pièces de Capelle furent représentées au Théâtre du Vaudeville.

Oeuvres

Théâtre